Archives pour la catégorie Découverte

Un jour au stade de France

P1050611

P1050610

P1050606

P1050603

P1050604

P1050656

P1050644

P1050608

P1050637

P1050638

P1050612

P1050652

P1050620

P1050614

 See Ya folks !

P1050646

Retour sur .. La Mongolie intérieure (INFOS !)

1374211_10202234154074116_2109115992_n

Hey !

J’espère que vous allez bien ! A ceux qui travaillent encore (je vous comprends car je fais partie de votre clan) , je dis : courage, le weekend est proche ! Et aux autres je leur souhaite de bien lézarder ! 

Récemment, une lectrice m’a demandé des informations sur la Mongolie intérieure, où j’ai eu la chance d’aller et dont je vous ai parlé l’année dernière ! Je lui ai écrit un long mail, et j’ai pensé que ces informations devraient profiter à tous , alors voici pèle mêle les infos que j’ai rassemblé, avec en bonus des photos exclusives du voyage (comprenez : touriste en galère et tête d’après 16h de train) et des liens vers les articles correspondant au Voyage.

* C’est Quoi Dallade ?

Dallade est le nom occidental d’une ville dortoir situé à mi-chemin entre les grasslands et le désert n’est autre qu’une parcelle de l’immense et magnifique Désert de Gobi, accessible au public.

IMG_1071

IMG_1070

* Comment voyager en Mongolie ?

Pour y aller, nous avons choisi le TRAIN, alors ce qu’il faut savoir c’est que c’est 16 h, certes, MAIS si on a de bonnes boules quiès et un masque pour dormir, ça peut facilement être le voyage de 16 h le plus confortable de votre vie (même si ça reste assez roots).
IMG_0848
1186209_10201943932978149_1980069211_n
1378656_10201943933338158_1289538307_n
EASY !
* Et on visite quoi ? Et comment ?
En ce qui concerne le cœur des visites (que je considère être le désert + les grasslands avec une nuit dans une yourte et une autre dans un hôtel étape), nous avons réservé à Beijing dans une des très nombreuses agences de voyage qui se trouvent sur place. Votre hôtel saura surement vous en conseiller.
Mais ne vous en faites pas, beaucoup d’agences proposent ce « tour ». Je ne suis habituellement pas très fan de ce genre de voyage, mais pour la Mongolie intérieure « profonde » (hors ville), c’est nécessaire et malgré quelques aspects très touristiques (le monde, impression d’être à Disney parfois) nous avons adoré le voyage.
 
1381757_10202233211610555_1599013954_n 1379628_10202249043086332_442682576_n 1383387_10202282295597624_1812125496_n
(Ambiance Disneyland)
*Et pour le logement ?
Nous avons réservé tous les hôtels sur hostelworld, qui reste LA référence en Asie. Je ne saurai vous conseiller de privilégier les hôtels dans le centre (à Hohhot) ou proche des gares (à Baotou), ce sera plus simple et vous évitera des marches de 6 heures et des galères en taxi comme j’ai eu l’occasion de l’expérimenter avec mes amies :) . L’avantage avec Hostelworld, c’est que même si vous avez un problème à l’arrivée (que se soit de réservation, ou tout simplement de compréhension), vous pouvez appeler le service client du site qui pourra vous faire bénéficier d’un interprète !
 
Pour le reste , les temples et les trésors des villes, je vous conseille de vous rapprocher des natifs, si vous en trouvez qui parlent anglais ou qui comprennent , et fiez vous à votre instinct ! :) Pour Hohhot il y a en particulier ce temple !
 
* Que manger en Mongolie ? 
 
- Allez manger dans un des nombreux restaurants de fondue mongole dans le centre de Hohhot (près de là où se trouvent les grands magasins occidentaux type H&M, Sephora etc..) : c’est une expérience culinaire inoubliable (et si vous terminez par hasard ce repas gargantuesque par une glace à l’Oreo au macdo du coin, contactez moi parce que manifestement on aura beaucoup de choses en commun !).
DSC03329
 
- D’une manière générale, choisissez de manger de l’agneau ou du mouton (si vous aimez ça), c’est la spécialité en Mongolie intérieure et c’est absolument délicieux. Par contre ce n’est pas toujours facile à manger, la preuve en 4 étapes :
 
1376509_10202282462841805_842944924_n
* Et sinon ?
- Dans les grandes villes, une soirée au KTV (karaoké dans une salle privative), l’attraction n°1 des citadins en mongolie intérieure, est vraiment un incontournable si vous aimez ça.
 
- Les restaurants hors centre sont souvent (très) sales, et quasiment toujours notés « C » sur un panneau que vous trouverez à l’intérieur. Encore une fois, fiez vous à votre instinct, un C peut être incroyable comme épouvantable . N’hésitez pas à demander à entrer dans la cuisine ou à voir ce qui est proposé, les Mongols ne sont absolument pas contre la curiosité !

- Armez vous de patience parce que là-bas il est très difficile de trouver des personnes parlant anglais, et même mandarin ! (en effet, la région réclame son indépendance depuis longtemps et certains refusent même de parler mandarin) Ils parlent donc le plus souvent le mongol ou l’evenki. Mon conseil : ne paniquez pas et orientez vous vers les grands hôtel ou banques où vous avez plus de chance de trouver des personnes parlant anglais. 
La galère en quelques images :
12351_10202233252691582_1821940715_n
IMGP4791
Cette fois où la moitié du personnel d’une banque est sortie pour nous aider (ou regarder ses collègues le faire)
IMGP4795
Cette même fois où un employé de cette banque nous a accompagné pendant plus de 2 heures pour nous aider à trouver notre auberge (encore une fois merci à toi John) !
* Et Sinon (suite) :
- Bien évidemment, faites attention à l’eau qui n’est pas potable en Chine
 
 , mais aussi l’application Waygo : le Graal. Cette application est un traducteur visuel, très pratique au restaurant pour savoir ce qu’il y a au menu !
 
- Enfin, si vous prenez le train, ne perdez ni vos billets, ni vos reçus, ils vous seront demandés à plusieurs reprises, et ils indiquent la localisation de la gare (dans les provinces chinoises, il y a souvent plusieurs gares dans la même ville) 
Utile :  东 (dōng) : est / 西 (xī) : ouest / 南 (nán) : sud / 北 (běi) : nord
 
- Pour ce qui est du prix j’ai payé L’aller retour en train 138 + 263 Y = 401 Yuans, et le tour dans les 500 yuans.En tout cas n’hésitez pas à négocier !
 
Voilà, j’espère que toutes ces informations vous seront utiles un jour, et que vous avez pris plaisir à revenir sur ce voyage extraordinaire autant que moi :)
See ya folks !
Tous les articles sur la Mongolie intérieure :

SecretVersailles #1 : Vintage Bookshop (& others)

IMG_5427

Et non ! Le premier lieu versaillais que je vous fait découvrir en photo n’est pas le château ! Pas de galerie des glaces ni de grand canal ce soir.

C’est presque devenu une coutume pour moi : je ne me sens pas chez moi quelque part tant que je n’ai pas trouvé une friperie vintage où traîner ou une librairie d’occasion. J’avais mes habitudes à The Bookshop et à Kilostock à Toulouse, puis à Grenoble où j’avais déniché entre autres Black Panthers que je vous avais présenté dans un article, et même lors de mon voyage à Shanghaï où j’avais trouvé le temps pour me rendre dans la seule librairie occidentale de cette géante asiatique. 

Si j’aime autant ces endroits c’est parce que je collectionne les livres depuis toujours, je les amasse dans chacun de mes appartements comme le fait Renée Michel (Le Hérisson) dans sa cachette, les étagères en acajou en moins. Addiction qui, soit dit en passant, pose d’ailleurs sérieusement problème lors de mes déménagements et m’a conduite à faire des voyages avec des valises UNIQUEMENT remplies de livres. Mais revenons à nos chatons.

IMG_5401

J’ai découvert cet endroit la toute première fois que je me suis rendue à Versailles, alors que je cherchais un appartement. L’entrée est immense et assez surprenante, on y trouve tout de suite des étalages de classiques de la littérature à 1€ pièce. Dans la pièce principale se trouve un bric-à-brac vintage, dans lequel objets d’art et vieilles cartes postales se mêlent à des cartes du monde et des rangées de beaux albums. Le long de cette pièce, un immense couloir aux fenêtres sans vitre fait communiquer plusieurs pièces également remplies de livres du sol au plafond, BDs, livres de cuisine, de voyage, il y a tout pour y passer des heures, et y revenir sans cesse.J’adore cet endroit, la lumière y est splendide, l’atmosphère est chaleureuse et paisible, il y a même des tables et des canapés pour profiter du lieu confortablement, bref, c’est vraiment un incontournable.

Que vous soyez Versaillais ou juste de passage, allez-y ! Cette librairie / antiquités est située sur la Rue des Etats généraux, quasiment au croisement avec l’avenue de Paris !

Je vous laisse la découvrir en images .

 

IMG_5450

IMG_5449

IMG_5445

IMG_5443

IMG_5442

IMG_5438

IMG_5436

IMG_5433

IMG_5431

IMG_5429

IMG_5426

IMG_5425

IMG_5423

IMG_5422

IMG_5420

IMG_5416

IMG_5412

IMG_5406

 

See Ya Folks !

IMG_5454 - Copie

Doors

FINAL DOORS 1

Aujourd’hui c’est un post un peu spécial que je vous propose. 

C’est en quelque sorte ma petite lubie que je dévoile : J’adore photographier les portes.  

Vous l’avez peut-être déjà remarqué, dans de nombreux posts il y a des photos ayant comme objet une fenêtre, le ciel ou encore une porte. 

Peut importe le pays, la ville, peut importe leur taille,leur couleur, tant qu’elles ont du caractère. J’ai toujours adoré les immortaliser. J’y ai trouvé, comme d’autres amateurs de photographie avant moi, une esthétique très forte et un sens. La porte, c’est la première étape avant une rencontre, une nouvelle histoire. Elles nous disent beaucoup de choses et nous en laissent deviner beaucoup d’autres. Bref, j’adore les regarder, et j’aime encore plus les photographier.

Je vous présente aujourd’hui une partie de ma « collection ». Elles ont été prises dans le monde entier (beaucoup en Chine, mais aussi en Espagne, France, ou encore Maroc ).

Bon voyage !

p1000757

IMG_0684

IMG_1327

IMG_1333

IMG_1361

IMG_1371

IMG_1922

IMG_1956

IMG_2100

IMG_2336

IMG_2960

IMG_2962

IMG_3009

IMG_3037

P1050287

P1050336

P1050347

P1050421

P1050425

P1050440

img_02051

& See ya folks ! ♥✌

My Daily artists #2

Laurel

Aujourd’hui, suite de la série sur les artistes web qui m’inspirent au quotidien !

# 2 : La douce Laurel 

A l’origine son blog s’appelait « Un crayon dans le coeur », blog qui s’est transformé en album avec des illustrations du blog, mais aussi des inédits.
Puis s’en sont suivies d’autres aventures que Laurel nous a fait découvrir consciencieusement : l’édition de ses albums perso et jeunesse, la création d’un jeu smartphone, puis un déménagement aux Etats-unis, la création d’une équipe et le changement du blog en « Ma vie en Californie »

J’adore le dessin de Laurel parce qu’il est très humain, j’aime sa façon de nous raconter ces petites choses qui font la vie (particulièrement les anecdotes avec sa fille Cerise, son compagnon Adrien et leurs adorables chats !!!), j’aime son univers décalé et original qu’elle assume complètement (ce qui n’est pas facile malgré ce que l’on prétend !). J’apprécie en particulier son trait et son imagination débordante qu’elle réussit à transmettre dans ses crayonnés, dans ses dessins. Comme beaucoup de ceux qui la suivent depuis longtemps, j’ai vu évoluer son dessin et sa vie (à travers ce qu’elle choisit pudiquement de montrer ou non). Elle a su conserver sa valeur et puis, qui d’autre peut se vanter d’avoir des fans depuis plus de 10 ans ! ?

Bref, achetez ses albums, suivez la sur son blog, sur Facebook, Twitter, partagez son travail , car les artistes comme elle sont bien trop précieux.

Sur ce, je vous laisse avec quelques exemples de son travail !
See ya folks !

Article BD1chambre 5 4

1

My daily artists #1

1 - Copie

Bonsoir tout le monde !

D’abord je tiens à faire mon mea culpa : je sais que je ne poste toujours pas malgré mon annonce de la dernière fois, en effet j’ai quelques soucis techniques avec le site (mais rien de grave je vous rassure).

Revenons à nous .

Je tenais depuis longtemps à vous présenter les artistes web BD qui m’inspirent au quotidien et depuis maintenant de nombreuses années.

A l’heure où les plateformes comme instagram, pinterest et les blogs ont complètement révolutionné les notions d’art et d’artiste, ils sont des précurseurs qui connaissent aujourd’hui un succès en librairie comme sur la toile, et sont certainement connus de beaucoup d’entre vous. 

 

1# La superstar Pénélope Bagieu.. Enfin est-il nécessaire de la présenter ?

Je l’ai connue avec son blog Ma vie est tout à fait fascinante , qui est pour ainsi dire l’un des premiers blogs BD sur lesquels je sois allée de façon obsessionnelle régulière. Elle m’a ensuite fait découvrir SA BD avec « Cadavre Exquis », un de ses albums, qui est aussi la première BD « adulte » que j’ai acheté.  Enfin, elle m’a fait découvrir LA BD avec ses chroniques sur le site Madmoizelle (allez-y VRAIMENT car chaque vidéo est une pépite (je passe en mode groupie) et ses conseils sont vraiment bons (approuvé par Pénélope -> acheté par bibi-> ADORE par bibi) . Bref, personnalité forte, engagée (cf ses interventions sur l’humour féminin et le racisme ordinaire),un humour dingue et surtout du TALENT . Bref voilà, allez la voir, suivez-là sur twitter, likez likez .. 

Pénélope Montages

Update Stephen Shames

SSh

Il n’y a pas très longtemps, je vous parlait de Stephen Shames et de l’album « Black Panthers », qui étaient des découvertes inspirantes et réjouissantes.

Depuis, je me suis intéressée de plus près au travail de ce photographe, et j’ai décidé d’écrire un article sur cet artiste.

C’est ici que ça se passe : Stephen Shames, photographe de l’intime

N’hésitez pas à me donner vos impressions :)

See Ya folks !

StreetArt in Valencia

IMG_4482

 

En ce long weekend de pâques je vous propose une petite découverte espagnole : le street art des rues Valenciennes !
Le street Art est très présent à Valencia, les artistes sont nombreux et très productifs ! On en trouve surtout près du musée d’art contemporain au nord de la vieille ville. Voici une petite sélection de cette production :)

Au fait, la page facebook du blog a été créée, n’hésitez pas à liker/partager !

Dernièrement vous avez été de plus en plus nombreux à visiter régulièrement le blog, ça me fait très plaisir ! 

See Ya folks,  & mangez plein de chocolat !

 

IMG_4481

IMG_4480

IMG_4479

IMG_4476

IMG_4475

IMG_4471

IMG_4468

 

El Bosc De Les Fades

IMG_4808

El Bosc De Les Fades est un café/bar pas comme les autres. Situé à 2 mètres de l’entrée du musée de Cire, c’est une curiosité de Barcelone à l’univers très original, presque féérique.

L’ambiance du lieu est très paisible, les conversations se font à voix basse, l’absence de musique ajoute à cette atmosphère intime et confortable.

Malgré le décors très travaillé et la clientèle cosmopolite, les prix sont vraiment abordables, du coup, pas de complexes à entrer dans cette Mecque de l’origami et de la bougie ^^.

C’est donc un passage obligé pour tout séjour à Barcelone (encore une fois merci pour l’adresse Marie ♥)

Bon weekend à tous !

See ya folks !

IMG_4833

IMG_4830

IMG_4823

IMG_4821

IMG_4820

IMG_4818

IMG_4812

IMG_4809

IMG_4807

IMG_4806

 

Stephen Shames & les Black Panthers

BLOG

 

Comme souvent lorsque je découvre un artiste dont le travail m’était totalement inconnu, c’est par hasard que je suis tombée sur cet album qui réunit les clichés incroyables des Blacks Panthers faites par le photographe Stephen Shames. C’est plus précisément en flânant une fois de plus dans « La boîte à images », une minuscule librairie indépendante  aux prix minis située dans le centre de Grenoble (qui par la force de mes achats des choses et la gentillesse du libraire est un peu devenu mon repaire) que j’ai repéré cet album, arrivé récemment dans les stocks de cette petite caverne d’Ali Baba. Je l’ai acheté sur un coup de tête (11€) sans prendre le temps de le feuilleter (pour ne pas gâcher le plaisir !) surtout parce que j’ai trouvé la couverture absolument sublime.

Et je n’ai pas été déçue du contenu.

Qu’on soit sensible à l’histoire des Blacks Panthers (ce qui est mon cas) ou simplement amateur de portraits, d’intime et de photographie sociale, cet album nous touche. La photographie de Shames est sensible, prise dans des moments importants et symboliques (l’enterrement de George Jackson à Oakland – voir ci-dessous) mais aussi pendant de simples moments de vie (je pense notamment à la photo pleine de tendresse de Huey Newton et de son amie Elaine). En tant qu’amoureuse inconditionnelle de la photo en noir et blanc, je ne pouvais qu’adorer cet album. Il y a très peu de texte (seulement une préface très bien construite de quelques pages) et mêmes les légendes des photos sont cantonnées à l’index de fin d’album (ce n’est pas ce que je préfère mais je comprends la démarche qui consiste à faire passer l’analyse du lecteur avant l’explication de l’artiste).

Ce n’est donc pas un album d’histoire, non. C’est avant tout un témoignage d’une époque, d’une lutte. Ce sont des images que seul Stephen Shames a pu, mais surtout a SU prendre. Il a suivi les Blacks Panthers durant seize ans, soit la totalité de la vie du mouvement. Après m’être renseignée sur lui, je peux dire sans trop m’avancer que Stephen Shames est avant tout un photographe amoureux de la société américaine, de ses défauts, de ses luttes et surtout de ses individus ; ce qui fait de lui un photographe incontournable selon moi.

Le site internet de Stephen Shames

Quelques photos tirées du livre « Black Panthers » :

bp_08

bp_19

bp_09

bp_14

bp_01

bp_20

bp_06

See Ya Folks !
Bonne semaine à tous !

123

Puli à vendre > Août 2013 |
Irlande2013 |
Foryour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fun0u
| Zoila
| Toutes0nos0photos0